Les techniques

C’est ce qu’on appelle banalement « la préparation mentale ». Il n’existe pas de baguette magique pour être plus efficace en sport mais quelques techniques à maîtriser sont essentielles et elles doivent TOUTES faire l’objet d’un apprentissage et d’une pratique régulière (gestion) si l’on veut qu’elles soient efficaces.

La première condition est que le diagnostic, soit bien posé : quelle est la situation ? de quoi l’athlète a besoin ?

Ceci souligne l’importance des entretiens cliniques préalables. Pour chacune, il s’agit de l’apprentissage de la gestion de : la respiration, du tonus musculaire, du langage intérieur et de l'imagerie.

Pour aller plus loin

Pour plus d'informations vous pouvez vous référer au cours du Pr. Ph. Godin prévu pour ces matières vendu à la DUC de UCL-Louvain-la-neuve.



La respiration

Si la respiration est une fonction vitale de l’organisme, il n’en reste pas moins que son fonctionnement est largement perfectible. Tout d’abord, la grosse majorité de la population ne respire pas correctement (elle a développé une respiration thoracique) alors que c’est l’abdominale qui devrait être fonctionnelle. L’athlète a également une deuxième bonne raison de mal respirer. C’est le processus de stress qui la bloque sur base d’un mécanisme réflexe. Enfin, toute pratique motrice exige un gainage qui en retour bloque la paroi abdominale.

Ces trois facteurs démontrent l’importance d’un véritable apprentissage en vue de reconditionner le processus respiratoire.

Le langage intérieur (les pensées)

Il n’est pas possible de ne pas penser… Les pensées émergent en flux continu, elles sont le fruit de notre réflexion, de notre fonctionnement, de nos états d’âme. Elles agissent en retour sur ce même fonctionnement. De nombreux athlètes disent « lorsque ceci arrive, je ne peux pas m’empêcher de penser à … ». C’est faux. Jusqu’à une certaine limite, nous pouvons apprendre à gérer nos pensées et surtout à gérer les conséquences émotionnelles liées à ces pensées perturbantes. Un athlète qui vise le haut niveau ne peut plus penser n’importe quoi, n’importe comment. Les pensées sont le seul moyen de connaître, d’appréhender ce qui se passe dans la tête de l’athlète. Une analyse approfondie via les entretiens cliniques de ce qu’il va formuler va permettre de mieux connaître son fonctionnement et par un entraînement approprié, il va pouvoir améliorer sa manière de penser.

Le tonus musculaire

Les muscles se contractent grâce à une tension électrique. Celle-ci devrait être optimale afin de permettre de réaliser des coordinations motrices complexes, nombreuses et dans la durée (de quelques secondes à plusieurs minutes voire heures). Or, à nouveau le processus de stress va jouer les troubles fêtes. En situation de stress, il a été démontré que la tension musculaire augmentait. Elle va donc perturber l’effection harmonieuse et efficace des mouvements.

C’est à partir de la prise de conscience des sensations du corps et de ses différentes parties et par un entraînement judicieux que l’athlète va pouvoir agir en ramenant son fonctionnement tonique dans les limites de l’efficacité.

L'imagerie

L’imagerie est une capacité cognitive dont nous disposons tous et que nous employons tous d’une manière généralement naïve. Mais c’est également un outil magnifique à notre disposition si nous apprenons à l’employer. Il va nous permettre de nous entraîner à apprendre un nouveau geste, à en corriger un autre, à l’effectuer en situation émotionnelle intense, à affronter des situations émotionnelles spécifiques, à soutenir notre motivation... Et ce, sans risque de fatigue musculaire, de blessure, et en multipliant les répétitions.

Cet outil est bien connu en psychologie du sport depuis plus de quarante ans. On savait que c’était efficace sans savoir pourquoi. Depuis une vingtaine d’années, grâce aux technologies médicales (Petscan, IRm fn), on en comprend les secrets. On sait que quand on travaille par imagerie, les zones cérébrales concernées par le geste sportif sont activées, même sans réaliser le geste réellement.

V° Colloque de Psychologie du Sport

Rejoignez-nous le 9 et 23 novembre 2019 à Louvain-la-Neuve

Plus d'infos

Contact

Pour plus d'informations, pour des renseignements ou pour tout autre chose, n'hésitez pas à prendre contact avec le professeur Godin.

Faculté de Psychologie et des Sciences de l'Education
Université Catholique de Louvain
Place du Cardinal Mercier, 10
B-1348 Louvain-la-Neuve

0497/53.75.55